mardi 24 septembre 2013

Riga, un petit tour dans la Vieille Ville.

Ah ! L’Europe du nord, je n'y ai "pas droit" souvent à cette partie-là du continent, et pourtant ce n'est pas l'envie qui m'en manque !
Me voici donc aux Pays Baltes.
Riga !
Pour le moment présent, la mythologie nargue la science météo : on a prévu de la pluie mais Thor garde dans ses bras musculeux les vilains nuages noirs :
Thor : 1 – Météo : 0
Le temps reste sec, ne pas hésitez, courir à la Vieille Ville !
Disponibilité : une fin d'après-midi, German m'a indiqué "tout droit jusqu'à la Daugava et tu auras vu tout de ce qu'il y a à voir..."


Je commence donc par la petite église orthodoxe de St Alexandre Nevsky, construite à l’emplacement d’une précédente détruite par l’armée Napoléonienne ;

Non loin de là, aux abords d’un petit parc se dresse la statue du Prince Barclay de Tolly, grande carrière militaire, Ministre de la Guerre Russe, il sera l’instigateur d’une stratégie militaire qui viendra à bout de l’envahisseur Napoléonien.




Riga est riche par ses Eglises: Il y a 18 églises luthériennes, 15 orthodoxes, 10 catholiques et un maison de prières de Vieux-Croyants.

A deux pas de Mikhaïl Bogdanovitch, la Cathédrale Orthodoxe de la Nativité, (style néo Byzantin me dit Wiki) l’intérieur est une féérie polychrome, malheureusement le petit monsieur que vous voyez à gauche m’interpella, l’œil sévère : photos interdites !  Pour l’anecdote, cette cathédrale fut convertie en planétarium pendant la période soviétique, il y avait même-là un café très célèbre.






 



 







Du haut de ses 42 m, la Statue de la Liberté me regarde passer (enfin, j’aime y croire)







Bon, repérage en passant d'un petit resto pour ce soir...

 
...et suite de la visite de la ville...



 
Après la place des restos, arrive un quartier qui a gardé un aspect médiéval, excusez la mauvaise qualité des photos mais le temps est assez gris - je redoute la pluie imminente - et j'utilise mon iphone...
 

Au fond de la placette, on peut voir l’église St Jean, dont on peut admirer les voutes à l’aide d’un grand miroir placé dans l’allée centrale entre les bancs.

Juste sur la droite, celle de St Pierre, la plus ancienne et la plus connue,  malheureusement fermée ce jour (bien ma veine...) l'intérieur est très beau, m'a t-on dit, alors : clic pour ne pas être en reste...


















 

Arg ! mais voilà la pluie !  Thor : 1 – Météo : 1 
 
 
Ah ! J’allais oublier ! Que peuvent vous rappeler un coq sur un chat sur un chien sur un âne ?  Humm ?
 
 
Un conte de Grimm bien sûr (Don de la ville de Brême)  
 
 
 
 
 
 
 
 
A quelques centaines de mètres, se trouve la Cathédrale Protestante de Riga.
 

 
 
 
 
Et j’arrive enfin à un édifice médiéval étonnamment bien conservé : La maison des Têtes noires.   Résidence provisoire pour les marchands célibataires de passage à Riga regroupés au sein de la puissante confrérie dite des « Têtes noires » (baptisée ainsi parce qu'elle avait une tête d'africain pour emblème)
En fait, cette superbe maison si peu abimée par le temps fut complètement détruite par bombardements en 1941 et reconstruite en 1990 ! toute neuve quoi !


Juste à coté un sinistre bâtiment moderne abrite le musée de la Déportation
 

et puis ensuite arrive le monument massif des latviešu strēlnieki (Fusiliers Lettons).


Et plus loin : la Daugava, i.e. y a plus rien à voir circulez… d’après German… eh bien non, il y a avait autre chose de très intéressant aussi ; ce sera dans mon prochain billet !
A +

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire