vendredi 3 mai 2013

Ferrol en Galicia. No ahora gracias.





Ferrol est connue me dit-on pour sa semaine sainte et ses impressionnantes processions, mouais, mais à part ça…


De toutes mes déambulations, celle-ci est certainement une des des plus courtes, non par manque de temps mais par le peu d’attrait qu’offre au chaland la ville , qui plus est, à l'heure de la sieste, et pis encore: à l'heure de la crise ! beaucoup de boutiques fermées, d'immeubles à vendre.

Je vous colle donc quelques photos prises en passant. Pas plus. Débrouillez-vous        .



Passage dans la cour du Musée de la Marine (salles fermées l'aprés-midi) moi qui ne suis pas marin, j'admire tout de même l'enfilade des énormes ancres).

Juste quelques mots tout de même pour faire l'érudit (gracias Sebastián !)  Ferrol est la ville natale de Franco qui la fit nommer El Ferrol del Gaudillo (guide). Jusqu'en 1982. 


Ville natale également de Frederick H. Shaw, politicien galicien-britannique. jouant un rôle de premier plan dans la création de l'Institut espagnol de la prévision, le précurseur de la sécurité sociale actuel. Oui bon on s'en fout un peu mais la maison est jolie. (cliquez sur les photos pour mieux voir)





Et puis ne pas oublier une féministe avant l'heure:

Concepción Arenal. Diplômée en Droit, auteur, journaliste, poète, romancière, auteur dramatique et de zarzuela. Elle a été la première femme à assister à une Université espagnole.

Ferrol, superbe pendant la semaine sainte, ou bien l'été il doit y faire bon vivre, ok, pero no ahora, gracias.





2 commentaires:

  1. C'est en effet un peu tristou !! heureusement qu'il y a Concepción Arenal pour mettre un peu de relief dans tout ceal !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, calme, un peu trop calme, mais ce n'est pas la période estivale, ni celle des processions: pas le bon moment quoi !

    RépondreSupprimer