mardi 14 mai 2013

Bizerte, La tranquille.



Bizerte la tranquille, a connu ces derniers temps, la pagaille les émeutes, le chaos etc. soulèvement politique ? non, non, club de foot en colère. Mais oui.
Dur.
Kmaies en était désolé.
Je suis heureusement arrivé après. Les rues étaient calmes, l’armée était rentrée. Seul, quelques drapeaux déchirés pendouillaient aux monuments des places.




Kmaies est un vrai Bizertin, son père était charpentier naval à Bizerte, son oncle, menuisier  à Bizerte. Il put m’emmener découvrir la ville, la vieille ville construite par les Français (le centre ville en fait) le quartier Juif, les remparts de la Médina, la maison ou il est né, etc.
La ville est petite en fait.
Il y a de la vie. Des jeunes gens partout, des couples sur tous les bancs, malgré le soleil un peu faiblard.

Ce n’est pas très sale, non, mais aucune maintenance, chaussées et trottoirs défoncés et pas de beau monument. Rien d’attrayant, si ce n’est les couleurs du vieux port : un décor à peindre !

Rappel que Bizerte fut un port Phénicien: Un vaisseau massif s’impose au fond du quai.


Le Phénicien est un restaurant, on m’a servi une salade de poulpe pas très goutteuse et une « spécialité Bizertine » donc je ne me souviens pas du nom et qui a bien fait rire Kmaies lorsque je lui ai décris…

Par contre, Je recommande un très bon resto de poissons frais : Le Sport Nautique, propreté et service irréprochables.



Ulysse est passé par là, me dit-on.
A-t-il pensé comme moi ;
Ah Pétard !
Quand reverrais-je hélas,
De mon petit village…

à +

4 commentaires:

  1. Et Pénélope, tu y as pensé ?

    RépondreSupprimer
  2. Et vous avez aussi couché dans le drakkar ?? Mais finalement cela a du charme Bizerte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hep ! ce n'est pas un Drakkar ! c'est un bateau Phénicien! (Gauloï)

      (de toute façon, y'avait pas de lit) ;)

      Supprimer