lundi 13 mai 2013

Yourte ? parfum nature !


Pas d’Hôtel 5 étoiles
Ni d’Owners cabin
Pas de Gîte, ni de Chambre d’hôtes non plus.
Pas même une Guest house, non.
Ni même de Roulotte,
Dans la DakotaBox offerte (merci encore Juju !)
On avait choisi…. la Yourte !

Par quel méandre cérébral incongru, quel cheminement insolite, quelle logique, quel désir de rusticité, nous firent prendre ce choix qui nous parût, de surcroît, ju-di-cieux ?

Toujours est-il que nous voici arrivés, Aux Dolines de Longviala, assez contents - le cadre bucolique était magnifique - mais assez sceptiques, quant à la suite des évènements: pluie au programme.

La propriétaire très accueillante, nous explique le principe : ici c’est la NA TU RE ! oublié le luxe des villes, pas d’électricité, pas de toilettes, pas de coin lavabo, pire : pas de wi-fi ! Mais bon on savait déjà tout cela...

Lui ayant assuré de notre courage et notre détermination devant l’épreuve, elle nous dit que ce n’est pas la peine d’acheter du bois pour le poêle, il fait assez bon maintenant (10 € ceci dit les 3 bûches) et nous réserve une table pour ce soir : on y mangera très bien avec beaucoup de « co-yourtiers » très sympathiques. Mais le problème commun à tous était la météo. Et c’est là que les choses se compliquent.
La nuit était tombée, lorsque nous mouillions pour la nième fois nos chaussettes et bas de pantalons en allant nous coucher.
parce que, n’ayant pas la tenue adéquate du paysan des Causses, marcher dans l’herbe haute nous révèle l’impossibilité de garder bas de pantalon et chaussettes séches.
A l’intérieur de la yourte, pas question de se déchausser : pieds nus, il fait froid, et avec la pluie qui redouble d'intensité, l’eau ruisselle le long du poele sur le plancher, passant par un coté, sous le lit et s’évacuant de l’autre coté ! (c’est normal, nous assure t-on)
S’asseoir sur le lit nous donne la sensation de se mouiller les fesses: tout en fait est humide.
Au chaud sous les couettes, nous avons assez bien dormi, exceptés la pluie qui frappait la yourte et le vent qui faisait claquer un bout de toile mal ficelé. 
Mais nous garderons malgré tout un bon souvenir : 
nous n’avions pas choisi la meilleure période pour ce genre de logement
et puis quand on choisit la rusticité, ici on l’a ! 
A refaire….l’été !

9 commentaires:

  1. Alors, vous en installez quand dans le jardin? Ou dans le terrain d'à côté? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bé oui ! on y pense !
      Intéressé(e) ?

      Supprimer
  2. La yourte mongole est pleine de charme, mais se prête assez mal à nos climats humides. Cette expérience qui reste dépaysante pour une nuit peut devenir franchement désagréable sur un séjour plus long, c'est la raison pour laquelle il existe la Yourte Contemporaine, insolite et confortable www.yourte-contemporaine.com

    RépondreSupprimer
  3. Contemporaine...là, je n'y vois plus aucun intérêt. Merci quand même pour la pub.

    RépondreSupprimer
  4. Très tendance !! et, forcément en ce moment, fort humide !! Dommage simplement que l'on soit en "camp" !! J'avais tenté la roulotte, mais revue et corrigée, avec eau, électricité et même, chauffage !! pas de jeu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec vous, le must aurait été la vraie, là ou elle est : en Mongolie !

      Supprimer
  5. Bheu, ça fait quand même un peu "camp" toutes ces yourtes plic-ploc dans un champ, sans arbres, sans espaces un peu plus personnels... Et le fait qu'on vous vende le bois de chauffage en plus me semble assez limite aussi!
    Par contre les bas de pantalons mouillés m'ont bien fait rire! ;)) (pas l'habitude de l'herbe par chez vous, hein? ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça fait camping effectivement, mais bon c'était vraiment dans la nature au milieu de nulle part et dans un calme reposant. Hé ! c'est que ce n'est pas pratique de marcher dans l'herbe haute mouillée sans bottes ! il faut lever les genoux bien hauts à chaque pas ! droite, gauche, droite, gauche, et nous aussi on a bien ri !

      Supprimer