mardi 30 avril 2013

La taille, on progresse ! Avril 2013


Oui, on peut le dire : on a fait des progrés. Tandis que l'anné derniére chaque branche de chaque arbre nous posait une interrogation, cette année, les gestes sont plus francs. Bien que toujours à deux pour couper, l'un conseillant l'autre, les décisions sont plus claires ! et donc ça va plus vite ;))
 Juste un petit rappel pour ma pomme copier/coller du billet de l'année dernière :


D'abord, 
S'occuper de la forme: rabaisser les branches trop hautes, éliminer les trop basses, raccourcir les trop longues...

Puis, 
Eliminer les gourmands, ces branches toutes droites qui poussent sur les charpentières.

Ensuite seulement, 
La taille d'éclaircie: aérer le feuillage pour favoriser le passage de l'air et donc la pollinisation. Mais attention !! pas question d'appliquer le vieux dicton "il faut qu'une hirondelle passe dans l'olivier sans toucher les branches" !!! vous perdriez beaucoup trop de fruits ! En fait ce dicton s'appliquait il y a bien longtemps, vous pouvez le faire si vous voulez faire faire à votre Olivier l'alternance (une année sur deux).

Avant / Après nouvel exemples : forme, gourmand, éclaircie.






Content Gaëtan !



3 commentaires:

  1. Bon bon, ça me semble bien tout ça !!! je plaisante car ici nous avons demandé à notre jardinier de le faire, et ma foi, il me semble que ce sera mieux que l'an dernier (celui de l'an dernier avait peur de couper) : nos oliviers ressemblent plus à ceux de Sicile, sévèrement rabattus (hyper drastique la coupe !) qu'à des arbres d'ornement ! Donc j'ai bon espoir. Seul souci, la pluie de ce matin alors que les fleurs commencent à paraître. Va falloir porter des oeufs à Sainte Claire pour faire revenir le beau temps ! Et surtout, sur notre côte atlantique c'est pas donné, qu'il n'y ait pas de vent.
    Mais bon, on peut toujours admirer des "vrais" oliviers dans leur "vrai" environnement sur votre blog, ça remonte le moral !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Michelaise pour les encouragements ! Ah la taille c'est tout un apprentissage ! Et (pour l'instant) un vrai plaisir ! Et puis heureusement, une professionnelle nous a dit: " l'olivier a une qualité c'est que, quelque soit l'erreur qu'on peut commettre en le taillant, il s'en remet toujours !" Alors bon du coup, tout de suite, ça rend plus hardi !
    Gardez espoir pour la récolte à moins qu'ils ne soient coupés trop sévèrement...et qu'il y ait du vent est une bonne chose pour la pollinisation (on a le mistral de notre coté).
    Ah! J’aime bien l'expression "porter des œufs à Sainte Claire" ! Je ne connaissais pas. Et ça marche ? ;))

    RépondreSupprimer
  3. Ben oui, ça marche, mais faut avoir un monastère de clarisses dans le coin, ce qui n'est pas donné !!!
    Le vent ici, c'est pas le mistral mais il est chargé de sel et s'il secoue trop c'est pas terrible
    Votre amie a raison, les oliviers s'en remettent toujours, enfin dans les pays où il fait chaud, car une trop forte taille ne leur fait jamais grand mal !! au contraire ! par contre, le gel peut leur être fatal, et ici on a toujours cela en arrière pensée... même si les hivers sont doux.
    En tout cas votre plaisir devant la tache bien faite, fait plaisir à lire !

    RépondreSupprimer