jeudi 7 juillet 2016

KHARG dans le Golfe Persique, oui Persique !

L’île de Kharg est un gros caillou dans le Golfe Persique, lui-même appelé plus récemment Golfe Arabique par les Arabes, ou bien Golfe Arabo-Persique par les faux-culs ou même le Gulf par les Américains qui essaient de ne vexer qu'un minimum de personnes.
Bref historiquement, c’est bien le Golfe Persique.
Et l’île de Kharg y est dedans.

Et comme je disais c’est un gros caillou.

Les compagnies pétrolières s’y sont installés depuis belle lurette avec un beau complexe pétrolier et pétrochimique et un non moins beau terminal pour les énormes tankers.                              




D'ailleurs, certaines familles viennent aux pieds des torchères, l'hiver, pour profiter de la douceur que procure l'immense flamme et faire des barbecues...

Sur ce caillou de 24 km², il y a de belles plages, une eau bleue à souhait, 
Une épave de pétrolier datant de la guerre Iran-Irak,

Aussi, une petite bourgade 

ou se concentre les 10 000 habitants dont, je pense, 99% de sa population ne viennent que pour le travail, les 1% natifs d’ici sont noyés dans la masse.


Justement en parlant de natif, Afshin en est un ! Donc il connaît bien l’île et m’emmène avec sa belle 405, là où il y a quelque intérêt à aller ;)




















Il me montre en passant la tombe du fils du prince des croyants, et me dit qu’en fait c’est une erreur, mais qui révèle un haut-lieu pour les croyants de l’époque.
En furetant sur le web : « La tombe d'un saint de l'époque mongole connu sous le nom Emāmzādaof Emam MOHAMMAD b. al-Hanafiyya (cependant, les réserves de Yaqut au sujet de cette attribution doit être mentionné, G. Rentz, art. "Kharag," EI 2 IV, pp. 1056-57) porte une date de AH 738 / CE 1337, ainsi que l'inscription «Ceci est la tombe du prince des croyants, mohammad, fils du prince des croyants, Ali-inscrit par Hosayn de Boukhara." Une deuxième inscription de 740 AH / CE 1339 se réfère à «l'aumône et de jardins durables récurrents, à chaque respiration et le moment, en l'an 740 "(Mostafavi, p. 94). 
Le bâtiment sur la tombe elle-même a un dôme pyramidal avec un design dentelé et est en grande partie construit en pierre locale. Sa construction peut être liée à Qotb-al-Din Tahamtan II (1318 à 1347), gouverneur d'Ormuz, qui a amené Kharg sous son contrôle (Piacentini, 1975, p. 85, n. 126). (http://www.iranicaonline.org/articles/kharg-island-02)

Il y également une source, résurgence d’après Afshin, qui coule au printemps.  




















Mais ce qu’il voulait à tout prix me montrer c’est ça
Plus anciennes encore deux tombes palmyriennes

« Les plans des deux tombes sont presque identiques, bien que la tombe du Sud est profonde de 13 m. (i.e. de l'entrée au mur arrière), alors que la tombe de l'Est l'est seulement de 9,3 m. . Chaque tombeau se présente au spectateur avec une façade à deux arches à colonnade comme leader dans un vestibule et une chambre principale, à laquelle jusqu'à vingt chambres funéraires (de Loculi) sont fixés, toutes taillées dans la roche vivante (pour plus de détails voir Haerinck… » (https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.iranicaonline.org/articles/kharg-island-02&prev=search)








«… Le long de la paroi intérieure face à l'entrée, la tombe du Sud est ornée d'un bas-relief représentant un homme étendu sur un canapé (Kline), tenant une tasse dans sa main gauche. Cela rappelle immédiatement les représentations des scènes « de banquet funéraire» dans divers médias à Palmyre, Edessa, Dura Europos et Hatra (Haerinck, pp. 147-48). 

Pour bien comprendre, je vous invite à lire un petit bout de texte ICI, allez à la page 265.



Ce que je n'ai pas vu et pas trouvé de photo non plus:

L'inscription achéménide dans l'île de Kharg; c'est une inscription importante de l' Empire achéménide qui a été découvert en 2007 lors de la construction d' une route. Cette inscription est écrite en vieux perse langue avec l'alphabet vieux perse cunéiforme . La hauteur et la largeur de cette inscription est d'environ 1 mètre. L'inscription a été gravée il y a quelques 2400 ans. [1] [2] L'inscription contient 5 lignes et 6 anciens mots persans, dont 5 d'entre eux inconnus au moment où il a été découvert. Il se lit comme «[Cette] terre était désert et sans eau [et] j'ai apporté le bonheur et le bien-être à elle». [3] [4] Certains États arabes du golfe Persique ont essayé en vain de montrer que l'inscription est (forgée(??)). [ 2] En 2008, l'inscription a été gravement vandalisé par des hommes anonymes et maintenant 70 pour cent du texte est détruit et une seule ligne est survécu.(Wiki)

Le patrimoine culturel, Artisanats et du tourisme Organisation de l' Iran a déclaré que "Cette inscription est une preuve du nom du golfe Persique ". 

extrait de https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.ch&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Achaemenid_inscription_in_the_Kharg_Island&usg=ALkJrhjIGkw1tMHMc9jZGexlN9CRqFEFVg

à + !

2 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ce voyage très intéressant ..impressionnantes les deux tombes palmyriennes.
    Je ne pensais pas visiter le Golf-Persique aujourd' hui ...:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! merci d'être passée dans le golfe eh oui Persique ! vous avez pris un chapeau de soleil, au moins ? car là-bas ça cogne dur ! ;)) Votre village est trés joli et votre blog rafraichissant: je vous ajoute à la liste. A bientôt. Philfff

      Supprimer