jeudi 9 juin 2016

Le visage vers le bas parce que mon ventre vous parle sarde, mais pas que.


Retour en Sardaigne. Régulièrement de passage en Italie, mon ventre n’a encore jamais remarqué un assez excellent resto pour vous en parler.
Aussi pour une fois que l’un d’eux montre un peu d’originalité, je m’empresse de vous le partager !


C’est à Cagliari ; le long de la via di Roma, 


dans une petite ruelle adjacente : Chez Corallo. Cucina Typica Sarde.
Je n’avais pas l’intention de déjeuner si tôt et surtout dans cette rue beaucoup trop touristique mais mon ventre vide se faisait très bruyant, je suis donc entré là par hasard, pour manger rapidement, donc commande simple :  crudités et poisson grillé.


Parcourant le menu je tombe sur les « Bocconi »

Bocconi, bocconi ? qu’est-ce que ces bocconi dont la traduction proposée me sidère ? visages vers le bas ! ou bouches à l’envers version espagnole !

Mon parler italien ne suffit pas à m’expliquer et surtout à comprendre ce que m’en dit le serveur. Enfin bref, je finis par capter : escargots !
-          Ah ! Escargots! Caldo ?
-          Si caldo !
-          Ok !

Et voici ma commande qui arrive :

Stupéfaction ! Crudités : les légumes sont entiers ! C’est à moi de couper, trancher ! original ! au moins  fraicheur garantie !

Le pain est tout chaud, il manque me direz-vous le pane carasau mais bon ça c'est pour le touriste ;)








Confusion !  les escargots sont en fait des bulots (Mais oui : escargots de mer, Philfff) tout chauds.



Satisfaction !  pas déçu par la dorade !
 














Déception !  l’huile d’olive n’est pas du cru : tout juste un produit d’assemblage issu de U.E. que l’on trouve en grande surface.  Aahh ça ans une île méditerranéenne !! Aahh !la faute de goût ! 




Voilà un repas pour touriste affamé mais simple et bon, comme je les aime.

A + !

5 commentaires:

  1. Vos reportages, cher Philfff, sont toujours très agréables et intéressants à lire (et à regarder!).
    Bienvenu, bien sûr, pour l'italienne que je suis, celui à propos de Cagliari, au passage la seule (assez) grande ville où le maire (de centre-gauche) vient d'être élu au premier tour et donc sans ballottage au cours des élections de dimanche dernier.
    Mais pour en venir aux plaisirs comestibles, un doute m'assaille et -j'avoue- me fait rire: ces "visages vers le bas", hum... ça sent Google Translator utilisé un peu... n'importe comment, j'ai bien peur.
    Car "bocconi" signifie en effet "à plat ventre".
    Mais c'est aussi le pluriel du mot "boccone", qui veut dire "bouchée": ne serions-nous pas plutôt là, dans le bon... rayon?
    Il me suffit quelques exemples tirés du Larousse:
    "mangiare qc in un boccone _ ne faire qu'une bouchée de quelque chose
    buttar giù o mangiare un boccone _ avaler o manger un morceau"
    et voilà, j'ai l'impression de vous voir, "chez Corallo", en train de savourer vos escargots... de mer, vos crudités, etc.
    Mais pourquoi ne pas remuer encore un tout petit peu le couteau dans la plaie du piètre menu de chez Corallo, puisque sous A 5 ils ont copié A 6, alors que -je vous assure- les "moscardini" ne sont pas les pieuvres, mais bien sûr les muscardins.
    Restaurateur ne doit pas forcement rimer avec linguiste, mais quand même...
    En attendant votre prochain article, une très belle journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci, Siu, pour votre commentaire !!
      Désolé de n’avoir pas répondu plus tôt mais j’étais dans un pays ou les blogs, Facebook, etc … sont encore interdits.
      Donc je découvre votre commentaire que maintenant…

      Ah ! j’ai bien ri quand vous m’apprenez que cela veut dire « également à plat ventre » !! où allons-nous avec Google ? mais dans un certain sens, on peut dire que les escargots se déplacent à plat ventre d’où…
      Mais « les bouchées » , oui, cela sonne bien mieux ! Vos précisions sont les bienvenues et ici même in-dis-pen-sables !
      En fait chez Corallo, le menu, c’est une surprise ! On choisit un plat et on vous en sert un autre !! Ah ah !! Pas mal, pas mal, ça incite à y revenir pour obtenir le plat qu’on espérait ;)

      Pour conclure, en fait le maire n’a fait qu’une boccone des autres candidats ;)

      A bientôt,
      Philfff

      Supprimer
  2. Cher Philff, je copie ici le commentaire que j'avais écrit sous l'article de Porquerolles, car après l'avoir effacé pour y apporter une correction il ne m'a plus été possible (ou de toute façon je suis incapable) d'y accéder:

    Impossible que cette dernière photo ne soit pas la préférée, pour moi aussi car non seulement elle est super belle, mais en plus il suffit de la regarder un petit moment pour s'y retrouver pleinement dedans: on a l'impression de tout parfaitement y apercevoir, l'air, l'atmosphère, la chaleur, l'ombre et la lumière, le silence... ou alors le chant des cigales!
    Et beaucoup d'envie d'etre là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Siu, c'est tout à fait ça: vous avez tout ressenti exactement de l’ambiance de l’île ! le silence oui aussi (comment avez-vous pu deviner ? ) les cigales sont un peu en retard cette année. Vous vous y sentiriez bien c’est sûr ! Mais vous avez dans votre pays, et près de chez vous, aussi de très beaux endroits dont je rêverais de shooter les paysages 
      Merci de votre fidélité et surtout de votre compréhension à propos des bugs de l’informatique ; Je n’ai pas moi non plus réussi à entrer dans les comments de l’article de Porquerolles…

      Supprimer
  3. Chère Siu, c'est tout à fait ça: vous avez tout ressenti exactement de l’ambiance de l’île ! le silence oui aussi (comment avez-vous pu deviner ? ) les cigales sont un peu en retard cette année. Vous vous y sentiriez bien c’est sûr ! Mais vous avez dans votre pays, et près de chez vous, aussi de très beaux endroits dont je rêverais de shooter les paysages 
    Merci de votre fidélité et surtout de votre compréhension à propos des bugs de l’informatique ; Je n’ai pas moi non plus réussi à entrer dans les comments de l’article de Porquerolles…

    RépondreSupprimer