samedi 15 décembre 2012

Saint Dimitri le myroblyte, N'est pas propulsé "Saint" n'importe qui (quoique...)

Thessalonique - Gréce.

Petit break pendant le travail: je vous emméne visiter une église byzantine à deux pas d'ici, celle de St Dimitri - Aghios Demetrios.



Située plus au nord, nous passons juste à coté de l'Agora: de trés beaux vestiges sur deux ha.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.


Elle est bien belle cette église et bien neuve aussi, c'est que détruite au XIVéme et en 1917, on peut se poser la question: que reste-il de l'original ?

Quoiqu'il en soit, l'intérieur est magnifique, de trés belles colonnes, de beaux chapiteaux quelque  peu brisés, mais la nef est splendide.

Partout beaucoup d'or et d'icones, ici les fragments d'un polychrome

En 323, date à laquelle Saint Dimitri fut martyrisé, on érigea une petite église qui fut plus tard agrandie.

N'est pas propulsé "Saint" n'importe qui (quoique...) et si Dimitri le devînt, c'est qu'il mena quelques actions épiques certainement embellies: batailles contre envahisseurs, il propagea la doctrine chrétienne avec un tel succés, dit-on, " à dépasser les objectifs de vente" comme dirait un chef d'agence commerciale à son équipe de démarcheurs à domicile ! (voir ici, en bas de l'article)

Certains jaloux le dénoncerons à l'empereur romain Maximilien qui l'envoie alors dans un cachot, tandis qu'un jeune garçon, Nestor,  alla combattre dans l'aréne un ignoble barbare. L'histoire raconte que c'est le gamin qui tua le méchant gràce à la foi que lui avait donné Dimitri; (dans le genre "Aide-toi mon gamin, et le ciel t'aidera" je pense, mais ce n'est que mon humble opinion).

 Terriblement vexé, Maximilien les fit executer. 

"Ben oui, de toute façon ça devait se terminer comme ça" me direz-vous ? et bien non, ce n'était pas terminé: 

Lors de l'execution  de Dimitri, son corps exhala de délicieux parfums ! et le voilà nommé Myroblyte ! et encore : on ne laisse pas St Dimitri tranquille même aprés sa mort: on vole ses reliques à plusieurs reprises: Que reste-il aujourd'hui dans l'héxagone doré sous les voutes de l'église ? apparemment un osselet de sa cheville...extrait de l'article du NYT: “This is a reliquary that has a part of the ankle bone of St. Demetrios, who was a general in the Roman empire in the fourth century, and he was executed because he believed in Christ,” Father Anagnostopoulos said. “The box was purchased in 1985, for roughly $2,500, and then the relic was given to us as a gift in the same year... - « Il s'agit d'un reliquaire :une partie de l'os de la cheville de Saint-Démétrios, qui était général dans l'empire romain au IVe siècle, et il a été exécuté parce qu'il croyait en Jésus-Christ:  Père Anagnostopoulos dit: "La boîte a été acheté en 1985, pour environ 2500 $, puis la relique a été donnée comme un cadeau, la même année..."  L'article complet ICI

Pour les curieux:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire