dimanche 2 septembre 2012

Moment libre à St Julien - Malte





Ou devrais-je dire plutôt:  "Free time at St Julian's" ?


Car l'Anglais est (encore) roi à Malte:
Left hand drive,
Spoken English,
No bars but pubs
Et la viande grillant sur le sable et les rochers est majoritairement du rosbif,   euh,  pardon, du roastbeef.

L'agglomération de St Julien est résolument  une station balnéaire, et si, hors la plage, les dogs promènent Mums and Dads le long de la Balluta Bay, la jeunesse enjoy la vie nocturne des clubs prospères et restos branchés (et inversement)., bref, le succès commercial est abouti mais le lieu ne peut évidement pas attirer le tourisme culturel.

Dépenser son temps libre à se complaire devant une beer on the beach , no thanks. Tournant le dos à l'activité du littoral,  mon regard se porte sur les ruelles adjacentes : peut-être y trouverais-je quelque architecture, jardin ou autre point intéressant.





A coté de la modernité envahissante et pourtant nécessaire à toute cité, subsistent des rues anciennes, où les oriels - oups ! bow-windows - ressemblent étrangement aux balcons musulmans  dont le moucharabieh aurait été substitué par de simples vitres (signe historique de ascendance arabe, avec leur langue nationale).





Avec ses presque cent métres de hauteur, la tour "Portomaso Business Tower", telle une verrue sur un visage, s'impose au regard.


La villa Dragonara,  résidence d'été du Marquis Scicluna au 19e siècle, à voir en passant, abrite un casino.
 
L'Histoire de St Julien cite un palais: le Palace Spinola construit en 1688 par le Chevalier éponyme surplombait la colline au-dessus de St Julien, petit port de pèche, avec autour de grands jardins.


Hélas l'urbanisme dévorant de l'île a noyé cet édifice, le jardin est minuscule et réduit à quelques ares devant le palais, l'ensemble étant fermé au public et caché par de hauts murs: déception...



Voici comment donc s’achève cette petite ballade Maltaise dans St Julien, mais reste le meilleur à visiter : La Valette, Mdina, Gozo sont des valeurs sures à mes yeux.

Of course !

3 commentaires:

  1. Tiens, je ne connaissais pas le mot "oriel" - j'ai toujours dit bow-window, moi! ;))
    (bon, je replonge dans mes tris et mes caisses... A bientôt!)

    RépondreSupprimer
  2. Pour le coup c'est vrai que la tour fait un peu tâche...

    RépondreSupprimer
  3. Et avec un nom comme ça, ça ne peut qu'être bien!

    RépondreSupprimer