vendredi 25 novembre 2011

Avec Facebook, une personne dans le monde, l'ami d’un ami connait certainement un ami de vos amis.

Le monde est plus petit que vous ne le pensez: avec Facebook le nombre moyen de connaissances séparant deux personnes est passé de 6 à 4,74.

Le nombre de « 6 degrés » a pour origine une publication, de 1967, du psychologue américain Stanley Milgram qui avait demandé à 296 volontaires d’envoyer un message par carte postale à travers des amis puis d’amis des amis, etc. Jusqu’à atteindre une personne spécifique de Boston.

La nouvelle étude porte sur un groupe légèrement plus grand : 721 millions d’utilisateurs Facebook, soit environ 1/10éme de la population mondiale. Elle a été conduite par  des scientifiques de Facebook avec l’université de Milan et dura un mois.
Il en résulte un nombre moyen de liens d’une personne (arbitrairement sélectionnée) à une autre de 4,74. Il est de 4,34 pour les USA.
« Même en considérant le plus distant utilisateur de Facebook dans la Toundra Sibérienne ou un Péruvien de la forêt équatoriale, il y a un ami d’un ami qui connait certainement un ami de leurs amis. »
L’étude est de loin la plus grande de ce genre mais selon des scientifiques indépendants, , elle n’est pas définitive,  il reste également quelques questions comme les définitions des termes « ami » et « connaissance »  
La définition d’ « ami »  évolue.
Jon M. Kleinberg, Professeur à l’Université de Cornell de New York précise que des liens d’amitié n’ont pas la même signification que d’autres. Il donne l’exemple d’un homme recherché pour un crime. Une utilisatrice lambda de Facebook découvrira qu’elle été en classe avec quelqu’un qui a loué un appartement à quelqu’un qui est suspecté du crime. Ils sont tous connectés sur Facebook comme « amis ».
« Nous sommes proches, dans un sens, de gens qui ne sont pas nécessairement pas comme nous, n’avons aucune sympathie pour eux ou n’avons rien en commun avec eux » dit Mr Kleinberg «  c’est la faiblesse que fait un petit monde »

Le concept « 6 degrés » date d’une nouvelle de 1929 d’un auteur Hongrois, Frigyes Karinthy, qui suggérait que personne ne pouvait être plus distant de 6 amis d’une autre personne.

Tiré d’un article de J.Markoff et S.Sengupta, International Herald Tribune daté du 23/11/2011.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire