jeudi 24 novembre 2016

La Def XVIII les murs peints

Eclaircie dans le ciel de la Def et donc une petite marche pendant Midi, pour voir ? des murs !
La fresque « Coquelicots », un champ « bucolique et aléatoire » selon le conseil départemental. Cette oeuvre de 30 m de long pour 3 de haut est censée entretenir « le dialogue entre le végétal et le minéral ». Catherine Feff qui se dit « née dans les pots de peinture » habite Courbevoie. Elle est la pionnière des bâches d'échafaudage et des trompe-l'oeil géants. En 1989, c'est elle qui emballe l'Arc de Triomphe puis en 2000 reconstitue la porte de Meknès place de la Concorde avant de s'attaquer à l'opéra Garnier.

Mur de Berlin !
Ce qu'en dit Defense-92, c'est qu'en 1990, le Maire de Berlin-Est vendit aux enchères 250 segments, la ville de Paris et à l’Epad en acquirent trois pour un montant de 300 000 deutsche marks, soit 150 000 euros. 
Mais pendant 7 ans, ces 3 morceaux de l’Histoire ne seront pas exposés, il faudra attendre 1997 pour que les trois segments soient installés devant la galerie de la Coupole,
(mur-de-berlin-la-defense-morceau.jpg
empruntée à Défense-92)
 protégés par des éléments en verre afin d’éviter que des tags viennent recouvrir les peintures de Kiddy Citny, artiste allemand, et du musicien français Thierry Noir, peintes en 1984 le long de la Waldemarstrasse à Berlin (quartier de Kreuzberg), en pleine époque des années punk.

 Le Mur est prolongé par les éléments vitrés des deux côtés où sont inscrits les noms de grandes villes.
Depuis la fermeture de la galerie de la Coupole, fin 2010, ce bout du Mur de Berlin retombe de nouveau dans l’oubli. Il reste cependant toujours visible soit du haut (et de lojn) du passage derrière le grand stabile rouge de Calder vers la place Coupole ou mieux d'un passage pour accéder à la gare de La Défense depuis l’avenue Albert Gleizes a été créé, permettant aux passants de pouvoir le contempler. Cependant dans les prochaines années l’ancienne galerie marchande devrait être entièrement transformée en un nouveau centre commercial. Les trois segments pourraient alors changer d’emplacement…nous dit-on.

Un autre à voir plus loin, ce sera pour une autre balade...

Je viens de finir de Sartre Le mur, une nouvelle.

Le Mur est le récit à la première personne d'un prisonnier républicain espagnol condamné à être fusillé par les armées franquistes ; la nuit d'attente s'achève dans la dérision du sort (survie non désirée grâce à une trahison non voulue). D'aprés Wikipedia ...

Ah ce que j'aimerais que certains politiques aient le même désespoir, n'aient plus l'envie que de boire, manger et dormir tout simplement sans s'entêter à vouloir revenir au pouvoir !  (Survie politique non désirée grâce à une trahison non voulue: les promesses non tenues) D'aprés Philfff...

à + !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire