mardi 28 juillet 2015

Sous le badamier de Gladise, mon ventre vous parle du Cap Lopez

Le Gabon est un beau pays, seulement quand on y passe juste quelques jours pour le travail, on n’a pas le temps d’entreprendre une visite en forêt ou dans la mangrove (Et encore moins d’aller jusqu’au site du Docteur Schweitzer, ce qui m’aurait bien plu). Port Gentil est une belle ville grouillante de vie ; La nuit tombe assez vite et passé 19 heures, c’est trop tard : Pas le temps matériel de faire quelques belles photos du paysage Africain.


Je laisse donc parler mon ventre qui lui n’a pas été frustré le moins du monde…
Poissons !! Capitaine, Chinchard,  et autre Bar, sans parler du « poisson sans nom », multiples variétés, petits et grands, les poissons sont les rois de l’assiette ici.

A Port-Gentil, tous les restaurants proposent leur étal de poissons (plus ou moins frais), derrière, un peu à l’écart, où nous laissons notre ami RC choisir pour nous. Ce qui fut le bon choix, c’est mon ventre qui vous le dit…


Mais c’est à Cap Lopez, où, après avoir retester « Le Pirate »  dont le plat de poissons reste copieux et très bon, certes, mais les bananes plantains mal cuisinées un peu sèches m’ont déçues et que dire de l’attente devant le BBQ,





 sinon désespérément longue… bref, le jour suivant, nous nous sommes laissé tenter au bout du chemin, par « Chez Gladise ».


Gladise a installé ses baraquements, plus loin, juste sous un superbe badamier, 





c’est encore en construction, mais bientôt on pourra y manger sous de belles tonnelles.





En attendant, l’endroit est sommaire, on se lave les mains au tonneau (toujours plein d’eau fraiche car le puits est tout prêt, derrière)




On se fait servir dans la petite case bleue : plusieurs plats locaux sont dispo, entièrement faits maison : j’ai opté pour ce que je préfère : une belle bonite accompagnée de bananes plantains extra.



Un régal !                                  A + !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire