lundi 5 décembre 2011

Si nous ne sommes pas Googlisés nous serons Facebook -isés !

L’appétit vorace de Facebook pour les données personnelles n’est un secret pour personne. Régulièrement, son estomac numérique gargouille auprès de ses membres pour réclamer son dû. « Donnez-moi votre numéro de mobile, que je puisse renvoyer votre mot de passe en cas d’oubli ! » « Expliquez-moi vos opinions politiques, que je puisse mieux cibler mes publicités ! » « Dites-moi ce que vous lisez, ce que vous écoutez, ce que vous regardez, ce que vous cuisinez, que vos amis puissent en profiter ! » Et la plupart des 800 millions d’inscrits, dociles, jettent leurs gros steaks de vie privée dans la gueule béante du réseau social. Ce que personne ne semble savoir, en revanche, c’est que le monstre est dépourvu de système digestif. Il se contente de stocker les données, toujours plus de données, sans jamais en effacer aucune.

 (extrait de l'article: Liberation Facebook : la mémoire cachée par Camille Gévaudan)

Voir aussi : http://www.developpez.com/actu/38250/Facebook-ficherait-aussi-ceux-qui-ne-l-utilisent-pas-et-n-efface-jamais-rien-le-reseau-social-serait-en-totale-violation-du-droit-europeen/




 Facebook's voracious appetite for personal data is a secret. Periodically, his stomach rumbling digital among its members to claim his due. "Give me your mobile number so I can send your password if you forget it! "'Tell me your political views, I can better target my ads! "" Tell me what you read, what you hear, what you see, what you cook, your friends can enjoy! "And most of the 800 million registered docile, throw their big steaks of privacy in the gaping mouth of the social network. What nobody seems to know, however, is that the monster has no digestive system. It simply store the data, more and more data, without ever deleting any.

  (excerpt from the article: Liberation Facebook : la mémoire cachée par Camille Gévaudan)

See also : http://www.developpez.com/actu/38250/Facebook-ficherait-aussi-ceux-qui-ne-l-utilisent-pas-et-n-efface-jamais-rien-le-reseau-social-serait-en-totale-violation-du-droit-europeen/





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire