dimanche 21 juin 2015

Le traumatisme du bocal. La fête des Pères.


La fête des Pères.

Quelquefois, des bouts de textes interpellent et suscitent l’envie de les partager.


 "Les gens croient poursuivre les étoiles et ils finissent comme des poissons rouges dans un bocal. 
Je me demande s'il ne serait pas plus simple d'enseigner dès le départ aux enfants que la vie est absurde. 
Cela ôterait quelques bons moments à l'enfance mais ça ferait gagner un temps considérable à l'adulte - sans compter qu'on s'épargnerait au moins un traumatisme, celui du bocal."

L'élégance du hérisson. Muriel Barbery


à + !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire