vendredi 13 décembre 2013

Port-Gentil, mauvais temps, humeur mitigée.





La chambre de l’Islander Hotel est très propre et le jardin coquet, mais hélas dehors il pleut des trombes sans discontinuer, La saison des pluies joue sa symphonie et celle-ci bat la huitième de Malher.
De Libreville à Port-Gentil , nous sommes passé au-dessus de l’équateur, la ligne noire, vous savez cette ligne  que l’ instituteur nous  montrait, le doigt sur la mappemonde.
Je n’ai pas vu de ligne noire.
Trop de nuages surement.
Déception.


Heureusement, Pierre nous a fait connaître une petite gargotte nommée "Le Pétrolier"
Superbes Capitaines grillés
Réconciliation.

7 commentaires:

  1. Réponses
    1. Impressionant ! Et on avait chacun le notre ...

      Supprimer
    2. hum hum impressionnant (tapé sur Iphone...)

      Supprimer
  2. La pluie est à la hauteur de sa réputation et le capitaine (j'avais pensé à un bourgeois ?) magnifique et, sans doute, succulent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que d'eau ! Que d'eau ! Aurais dit l'autre ! Le capitaine est l'un de les préfèré en Afrique, mais je l'aurais choisi moins gros !

      Supprimer
  3. Un beau poisson! C'était bon?

    RépondreSupprimer
  4. Succulent comme dit Michelaise ! Un régal avec des bananes plantains frites !

    RépondreSupprimer