mercredi 13 février 2013

l'Usine - Stephan Eicher

Assisté au concert à l'Usine de Stephan Eicher.

De la critique facile sur l'organisation,
de la suffisance dans les propos,
de l'indélicatesse de l'annonce pour permettre aux fans de faire quelques photos ... quand il n'est plus possible de le voir...
Mes oreilles n'ont rien retenu.

La musique est bonne, les musiciens aussi, les paroles de Djian sonnent et d'anciens morceaux sont agréablement retravaillés.

Si le personnage ne m'a pas séduit, le concert était.... bien.





 

4 commentaires:

  1. houlala! racontez tout, j'adore les ragots ;))
    je me suis toujours demandée si ce gars n'était pas un ultra timide,
    ce qui peut parfois donner un air "arrogant" ou "suffisant"?
    (en tout cas, je sais que quand il vient à Bruxelles, c'est toujours dans la même salle - le 140 - qui est le plus extraordinaire théâtre chez nous!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah on va pas en faire un pataqués, j'ai appris, à sa décharge, que c'était la première scéne (sinon une des premières) de cette tournée, normal que ça n'est pas encore rodé.
      Par contre sa musique et ses chansons sont toujours superbes !

      Supprimer
    2. Tiens, j'étais persuadée que pataquès était un mot bruxellois*! Sans le vouloir vous m'apprenez quelque chose ;))
      (et du coup je découvre ceci http://www.expressio.fr/expressions/faire-un-pataques-en-faire-tout-un-pataques.php
      - j'adore! Et du coup j'apprend aussi que pataquès - mot d'origine indéterminée - signifie d'abord "faire une mauvaise liaison", comme dans "entre 4 yeux" qu'on prononce "entre quatre -z- yeux" par exemple)

      *qui s'écrivait "patakès" pour moi, du coup! ;))

      Supprimer
  2. L'origine enfait serait celle-ci : Déformation de la phrase « Je ne sais pas à qui est-ce », devenue « Je ne sais pataquès (voir Wiki :
    http://fr.wiktionary.org/wiki/pataquès.

    RépondreSupprimer