Sous la Cathédrale, La Vierge à la Fleur De Lys, Madrid.


Autres bonnes raisons d'aller à Madrid sont bien sûr le Palais Royal et la Cathédrale de la Almudena qui se font face.

Cliquez pour mieux voir
 Mais je ne vais pas vous raconter la visite du Palais Royal, bien qu'incontournable et extraordinaire, le sujet est dèjà bien galvaudé sur tous les blogs pour en ajouter encore un énième. Pour + Voici un bon lien.

Depuis pas mal de siècles, le Palais Royal était la résidence des rois mais tout brûla en 1734 et Philippe V fit reconstruire l'actuel que l'on peut voir maintenant.
 
 La Cathédrale, elle, a une histoire plus courte,
mais avec quelques rebondissements tout de même:
1879 Francisco de Cubas fait tracer les premiers plans de l'église
1883 Première pierre posée
1889 Bulle du Pape ! : ce sera une Cathédrale.
1911 La Crypte est inaugurée (ça prend du retard...)
1939 Reprise des travaux après arrêt pour cause de guerre civile
1944 ça palabre au sujet du style: la Direction générale des Beaux-Arts convoque un concours national pour apporter une nouvelle solution architecturale.
1950 On reprend les travaux
1955 Le Cloître est achevé
1960 La Façade principale également
1993 Cathédrale terminée; Clé en main.

Mais non je ne voulais pas vous parler spécialement de ces deux beaux édifices, mais plutôt de la Crypte assez remarquable et une petite histoire dont je raffole quand je voyage:

 
Commencée - donc- en 1883 dans un style néo-romantique d’après la plaquette mais l'alignement rapproché des colonnes et l'ambiance assez sobre me rappelle le style roman.
Les Colonnes : environs 400 dont chaque chapiteau est différent  (non, je n'ai pas vérifié)
L'endroit est calme, on s'y sent très serein. 

Le détail qui m'a amené à vous parler plutôt de cette crypte c'est peut-être ce tableau:

Car son histoire est racontée là       
Pour ceux qui ne parle pas espagnol voici ce que j'ai pu en lire:  En 1623 on découvrit ce tableau qui avait été caché pendant de nombreuses années. Quintana, qui était contemporain du fait, raconte la découverte et comment la reine Isabel décida, quelques jours avant de donner naissance à l'infante Marguerite, de faire une neuvaine à la Vierge d'Almudena, mais pour avoir une image de celle-ci dans une chapelle, ils ont décidé de la porter au maître-autel. Pour accueillir l'image, il a fallu retirer quelques planches du retable principal, et de là, la découverte de peintures de la Vierge peintes au mur. Comme ils était très pressés de préparer la chapelle, ils la recouvrirent à nouveau, en prenant d'abord une copie.
En 1638, on redécouvrit le morceau de mur qui a été peint et mis au pied de l'église l'inscription suivante:
"Cette sainte image de Notre-Dame de la Fleur a été peint dans le même mur et caché derrière le Retable du maître-Autel, découverte d'une somptueuse nouveauté, une année de 1623, à l'occasion du transfert à Notre-Dame de la Almudena. Après l'année 1638, il s'est déplacé et placé sur ce site,
en le sortant du mur. Son antiquité remonte au roi Don Alfonso le Sixième, qui a conquis la dernière fois à Madrid, il fut peint en l'absence de Notre-Dame de la Almudena, puis a été enfermé dans le mur et le Roi commanda à consacrer cette église dédiée à Notre-Dame en cette sainte image. Et en signe de sa consécration à la croix roxa qui est au pied l'archevêque de Tolède, Don Bernardo de Agen, 1083 encore pontificat d'Urbain II et de transfert de l'année 1642 qui fit mettre sur ce label 559, dans cette église."

La Virgen de la Flor de Lis

Prise là

Une
congrégation de jardiniers fut fondée en 1834, ils l'ont nommée patronne et l'ont passée à leur chapelle. Lorsque l'église a été démolie, elle a été transférée à Sacramento, puis à la Crypte d'Almudena, où elle se trouve actuellement.


MAIS ! mais, mais; 

On peut lire aussi:
Le type de la Vierge est très semblable à la vierge de Madrid, assise, tenant l'enfant dans son genou gauche, la main droite porte une fleur-de-lis, qui a donné son nom à la Vierge. On a cru pendant le XVII éme siècle, que cette peinture était du temps d'Alphonse VI, sur la base de la fleur-de-lis comme Mme Constance était française mais le type correspond aux Vierges de la seconde moitié du XIIIE siècle. Il a subi de nombreuses restaurations.

Comme quoi les fake news... 

A + ! 

 

2 commentaires:

  1. J'ai un peu parcouru l'Espagne, mais ne suis jamais allée à Madrid ! Peu de chances de la visiter à mon âge (88 aux fraises)... car je suis fixée sur Barcelone où vivent mon petit-fils, sa femme et leurs ninos.
    Merci d'avoir pris en compte mes déboires... Nous sommes quasi sûrs aujourd'hui qu'il s'agit d'eaux pluviales dont il faut découvrir le chemin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Gwen, Ah eaux pluviales ! c'est vrai que nous sommes gâtés par le temps en ce moment ! si ce sont des infiltrations, la solution sera peut-être trop couteuse, mieux vaut laisser une pompe d'inondation au point bas qui évitera la montée...
      Je comprend qu'à votre âge un voyage à Madrid est difficile mais pour vous consoler, je vous assure que Barcelone m'a assurément mieux plu ! Je vous invite pour les voyages à vous balader sur mon blog: ça me fera très plaisir également. A bientôt; Phil.

      Supprimer

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Rechercher dans ce blog