jeudi 14 novembre 2013

Un détour par Poreč

Juste avant les vacances au Portugal, j'étais de retour en Istrie,

Hélas ! Mauvaise addition :
Incertitude quant à l’Estimated Time
+ Opération décalée à la dernière minute
+ Contrainte horaires de vols
Résultat : un Week End foutu alors que j’aurais pu en sauver un bout.

Hop la valise déposée à l’hôtel bien léché Tartini, Piran : Autant voir alentour ce que la région peut proposer au scotché que je suis, pas très loin car la journée est déjà bien avancée.

Trieste ? hum j’aurais bien fait un petit tour de Tram jusqu’à Opicina mais bon il est hors d’usage "lavori di manutenzione straordinaria" comme le dit si bien Siù.

Croatie ? Ah tiens, la basilique Euphrasienne de Poreč, classée sur la liste du 

patrimoine mondial de l'UNESCO et rien d'étonnant; elle est suberbe !

c’est parti, je vous emméne.,





La basilique fait partie d'un ensemble comprenant également un atrium qui relie la basilique au baptistère et un palais épiscopal. 


Style bysantin, VIème siècle.

Entrez.

La nef est déjà un régal: séparée des bas-cotés par des colonnes de marbre ornés de chapiteaux finement sculptés.



trés finement sculptés.



La voûte de l'abside est en pierre, celle-ci est toute ornée de magnifiques mosaïques.


Sur le devant, on peut voir le Christ avec les 12 apôtres, il tient un livre à la main qui porte la mention (n'en déplaisent à EDF) « Ego sum Lux vera » (Je suis la vraie lumière).


Mosaïques d'époque de la première basilique du IVème siècle (avec poisson comme symbole, le poisson - l'un des premiers symboles chrétien, bien antérieur à la croix - qui orne la mosaïque date de cette période, estimation que corroborent les pièces de monnaies frappées du portrait de l'empereur Valens (364-378) retrouvées au cours de fouilles archéologiques. dixit Wiki)


Les absidioles latérales montrent le Christ couronnant deux saints : Sts Côme et Damien dans l'abside nord, et deux saints hommes barbus , difficilement identifiable, l'un serait Saint Sévèrus, dans l'abside sud. Le Christ aux cheveux longs dans l'abside nord contraste avec le poil court du Christ de l'abside sud.

La  basilique succède à un premier oratoire dont les origines remontent au IVe siècle. De ce premier sanctuaire dédié à Saint Maur de Parentium (Premier évêque de Poreč, mort en martyr au IIIe siècle. Son nom fait référence au nom antique de la ville, Colonia Iulia Parentium), sous le plancher de la basilique, subsiste un pavage en mosaïques qui est lui-même un réemploi d'une villa romaine.  




Plus de détails ? sur ce site: Clippix ETC qui décrit trés bien, avec de trés belles photos les principales mosaïques. Ne vous génez pas allez-y voir !

à + !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire